Archive pour novembre, 2008

RENDEZ-VOUS A LA MALGACHE

Posted in Uncategorized with tags , , , , on novembre 19, 2008 by raslmetal

Montre

Montre

« Fotoan-gasy ». Tous les malgaches habitant la grande île connaissent cette expression. Je ne sais pas si les autres l’ont déjà entendu. Ce qui est seulement étonnant, c’est que les malgaches semblent beaucoup aimer cette expression qui ne montre une image pas très bonne car elle dit que les malgaches ne sont pas ponctuels, ils sont toujours en retard.

Il est quand même important d’expliquer pourquoi cela. A l’époque ou Madagascar était « occupé » par des Malgaches, à l’époque où les Malgaches vivaient de sa propre Civilisation, c’était durant cette époque que cette expression a été dite pour la première fois.

 

Nos ancêtres, les « Ntaolo », n’avaient pas de montre pour connaître quelle heure il est, ils ne connaissaient pas ce que qu’est qu’un fuseau horaire. Ils définissaient leurs heures en fonction des faits naturels et habituels à savoir le coassement des grenouilles (vers 4heure du matin), le chant du coq (vers 5heure du matin), le « mitatao vovonana » (midi : le soleil est juste au dessus du seuil),…. De ce fait, quand les Malgaches se donnent un rendez-vous, il y a toujours un qui arrive en retard, et c’est presque toujours celui qui vient de l’Ouest. Pourquoi ? Parce que la position du soleil dans le ciel n’est pas le même à l’Est et à l’Ouest, et cela fait que ces faits qu’on vient de citer ne tombent pas simultanément dans les différentes localisations.

Mais cela est devenu une mauvaise habitude pour nous, utilisant déjà des montres. Tous ce qui n’est pas bien de ce que « les vazahas » (étranger), nous les avons copiés. Par contre, des bonnes choses comme la ponctualité, nous les avons ignorés.

« Fotoan-gasy » est devenu une prétexte. Nous avons des montres murales (au moins une par salle et chambre), des montres sur le bras, et aussi sur l’écran de nos téléphones portables. Nous ne devrions plus être en retard, mais c’est la paresse, ou de la négligence envers la personne à qui nous avons donnés un rendez-vous.

Alors, il faut trouver autres expression pour désigner cette paresse et négligence car ce ne sont pas les Malgaches qui ne sont pas ponctuels mais ce sont les soit disant malgache

Publicités

MALAGASY DREAM

Posted in Uncategorized with tags , , , on novembre 14, 2008 by raslmetal

Madagascar est en perte de ses valeurs culturelles. Même le rêve de son peuple démontre cela. Ce qu’en rêvent les malgaches de nos jours, c’est « american dream ». Un plagiat ou une contrefaçon des rêves des occidentaux. En fait, nous ne rêvons, entre autres, que d’habiter un gratte-ciel, d’avoir une grosse 4X4, toutes options (vitres électriques, airbag, …) ou de posséder les derniers cris de la technologie.

Les rêves malgaches sont fabriqués ailleurs. Aucun de tous ce que je viens de citer ne vienne de la Grande Ile. Ils viennent tous de l’étranger. Des choses qui sont, je ne dirais pas impossible, mais difficile à avoir.

La faute est aux occidentaux, notamment européens et américains. Ils se permettent de dire que pauvre est celui qui reçoit moins d’un dollar par jour. Ils mesurent la pauvreté par l’avoir, non par l’être. Et les pays « en voie de la pauvreté » comme nous n’ont émis aucune objection pour contrer cela, alors que cela s’avère fausse. Hermerson Andrianetrazafy, enseignant chercheurs à l’université d’Ankatso (module Civilisation) et artiste plasticien a donné un exemple. « Supposons que je ne reçois moins d’un dollar par jour, mais j’habite au bord de la mère. Je me refuge à l’ombre d’un cocotier sachant que dans ma case en falafa, ma femme, prête à me combler de plaisir, n’attend que moi. Quand j’ai faim, je vais la pêche, ou je cueille des fruits. Je fais tout ce que j’ai envie de faire. Puissent-ils encore dire que je en suis qu’un pauvre homme alors que je suis heureux comme tout sans leurs télévisions et ordinateurs portables », étale-t-il.

Les occidentaux mettent ces barèmes car ils ont peur que nous puissions les dépasser. Nous ne serions jamais « développés » si nous continuons à croire à cet indice fixé par les occidentaux. Nous ne serions jamais sur le même niveau qu’eux car même si nous atteindrons cet un dollars par jours, ils diront « Désormais, le produit intérieur brute par habitant, PIB, est 100 dollars par jours ». Ils sont malins.

Pourquoi ne pas créer un autre style à part, comme ça, il n’y a pas à comparer le niveau de développement.