Archive pour Société

MALAGASY DREAM

Posted in Uncategorized with tags , , , on novembre 14, 2008 by raslmetal

Madagascar est en perte de ses valeurs culturelles. Même le rêve de son peuple démontre cela. Ce qu’en rêvent les malgaches de nos jours, c’est « american dream ». Un plagiat ou une contrefaçon des rêves des occidentaux. En fait, nous ne rêvons, entre autres, que d’habiter un gratte-ciel, d’avoir une grosse 4X4, toutes options (vitres électriques, airbag, …) ou de posséder les derniers cris de la technologie.

Les rêves malgaches sont fabriqués ailleurs. Aucun de tous ce que je viens de citer ne vienne de la Grande Ile. Ils viennent tous de l’étranger. Des choses qui sont, je ne dirais pas impossible, mais difficile à avoir.

La faute est aux occidentaux, notamment européens et américains. Ils se permettent de dire que pauvre est celui qui reçoit moins d’un dollar par jour. Ils mesurent la pauvreté par l’avoir, non par l’être. Et les pays « en voie de la pauvreté » comme nous n’ont émis aucune objection pour contrer cela, alors que cela s’avère fausse. Hermerson Andrianetrazafy, enseignant chercheurs à l’université d’Ankatso (module Civilisation) et artiste plasticien a donné un exemple. « Supposons que je ne reçois moins d’un dollar par jour, mais j’habite au bord de la mère. Je me refuge à l’ombre d’un cocotier sachant que dans ma case en falafa, ma femme, prête à me combler de plaisir, n’attend que moi. Quand j’ai faim, je vais la pêche, ou je cueille des fruits. Je fais tout ce que j’ai envie de faire. Puissent-ils encore dire que je en suis qu’un pauvre homme alors que je suis heureux comme tout sans leurs télévisions et ordinateurs portables », étale-t-il.

Les occidentaux mettent ces barèmes car ils ont peur que nous puissions les dépasser. Nous ne serions jamais « développés » si nous continuons à croire à cet indice fixé par les occidentaux. Nous ne serions jamais sur le même niveau qu’eux car même si nous atteindrons cet un dollars par jours, ils diront « Désormais, le produit intérieur brute par habitant, PIB, est 100 dollars par jours ». Ils sont malins.

Pourquoi ne pas créer un autre style à part, comme ça, il n’y a pas à comparer le niveau de développement.

Publicités

ALCOOL = SAINT ESPRIT

Posted in Uncategorized with tags , , , , , , on octobre 24, 2008 by raslmetal

« Au fond du verre surgie la vérité », dit-on. Buveurs de boissons alcooliques ou non connaissent cette expression. En fait, l’alcool fait dire à celui qui le prend toutes les vérités. Tous ses secrets sont dévoilés quand l’alcool fait son effet, même les plus « Top secrets ». Tous les sentiments qui se sont cachés au fond du cœur, depuis longtemps, sortent quand vient le jour où on prend de l’alcool ; que ce soit des haines, de l’amour, des réflexions. Ce moment, c’est le moment de la litanie de l’amitié dont l’un éprouve pour l’autre. « T’es mon ami(e), tu es mon meilleur ami, tu es comme un frère pour moi, et blabla, blabla », disent les ivres, les mots presque incompréhensible car la langue veut à peine bouger. C’est comme s’ils parlent d’une complètement étrangère). Et on devient un homme de « Dieu », un de ses disciples voire un apôtre prônant l’amour.

Par réflexion, voici ce que cela a donné : l’alcool nous amène à prôner l’amour, donc à évangéliser (Puisque l’amour est le fondement des évangiles et de l’évangélisation). Et elle se fait à travers une langue complètement inconnue.

Histoire livresque : il y a déjà des millénaires, le jour de la pentecôte, le saint esprit est descendit sur terre et entra dans les apôtres. Et le Saint-Esprit, par leur biais, a parlé, d’une langue inconnue, de ce qu’est l’amour. Les apôtres sont par la suite partis pour inciter le peuple du monde entier de s’aimer.

L’alcool ne serait il par hasard le saint esprit ? Ou l’inverse ? Je me pose ces questions parce que leurs effets sont relativement les mêmes car quand ils entrent dans un corps.

ATHEISME

Posted in Uncategorized with tags , , , , , , , , , on octobre 22, 2008 by raslmetal

symbole de l'athéisme

symbole de l

On a toujours tendance à blâmer les athées. On les considère comme des gens anormaux, et même des voyous. Il n’est pas dans notre intention d’agresser les croyant, en quoi que ce soit. Si certains d’entre vous le ressentent ainsi, il ne s’agit que d’un regrettable malentendu, car ce que nous parlons ne s’adressent qu’à l’objet de la croyance, jamais aux croyants en tant qu’individus.

Ainsi, l’athéisme reconnaît et respecte le droit de chacun de croire aux esprits des ancêtres, à Dieu, au Père Noël, à la licorne bleue ou à n’importe quoi, si cela peut aider à mieux vivre la courte existence humaine. Alors, respectez aussi nos droits de ne pas croire, ne portez pas de préjugé sur ce fait.

Nous sachons tous que les croyances et les doctrines religieuses deviennent dangereuses si elles menacent la liberté et l’intégrité de l’individu ou de la société. Alors, il est dans nos devoirs de réveiller les esprits l’esprit critique des croyants, endormi, anesthésié après des siècles de propagande et un endoctrinement réalisé par d’autres croyants, souvent eux-mêmes de bonne foi.

LISEZ LA SUITE

« L’athéisme est une attitude ou une doctrine, qui ne conçoit pas l’existence ou affirme l’inexistence de quelque dieu, divinité ou entité surnaturelle que ce soit, contrairement, par exemple, au déisme et au théisme qui soutiennent ces existences. Elle diffère aussi de l’agnosticisme qui considère qu’on ne peut répondre à ces questions. Il est donc faux de penser que Athéisme est opposé au christianisme (parce qu’on a quelque fois tendance à faire cela). »

« L’athéisme, dans sa variété matérialiste, consiste habituellement à ne pas croire, à ignorer et à ne pas considérer les propos et les écrits faisant état de phénomènes surnaturels et donc par extension, à ne pas reconnaître l’existence de quelque divinité que ce soit. L’opinion athée se revendique comme fondée sur le rationnel. »

La plupart des athées acceptent la coexistence avec différentes religions :

  • soit par respect : idée que les messages attribués à Dieu ou aux dieux synthétisent une vérité anthropologique et sociale, et que même si la cause attribuée, la divinité est absente et fausse, l’effet n’en demeure pas moins réel et par conséquent les valeurs prônées par les religions sont dignes d’intérêt (par exemple, les interdits religieux peuvent trouver leur cause dans des problèmes sanitaires antérieurs et le message d’amour chrétien a été conservé par nos sociétés).
  • soit par tolérance : dans un souci de réciprocité afin que sa propre non-croyance soit tolérée ou avec l’idée que les religions disparaîtront d’elles-mêmes sans qu’aucune confrontation ne soit nécessaire.
  • soit par pragmatisme : la religion pourrait être considérée comme un outil social permettant de maintenir l’unité nationale, l’identité nationale, etc.

LA CULTURE A MADAGASCAR

Posted in Uncategorized with tags , , , on octobre 15, 2008 by raslmetal

Depuis quelques temps, environ une décennie, les jeunes n’ont plus de personnalité sur le plan culturel. Dès qu’il y a un genre musiqual qui monte sur le tribune, hop, tout le monde se prétend être, depuis toujours, un des diciples.

le rap a connu une très grand succes, et on dit: »nous sommes des rapeurs, le rap coule dans nos veine, et nous resterons toujours des rapeurs ». Mais même pas dix ans après, le Punk rock devient le genre en vogue, et on se dit tout à fait la même chose. Et actuellement, le Tectonik, et c’est toujours: »nous sommes des tectoniker, le tectonik coule dans nos veine, et nous resterons toujours des tectoniker ».

Qui sont ils vraiment? Personne! Des individus sans personnalité, sans avoir une idée fixe dans la tête et dans la vie.

Vaut mieux tenir un vrais genre dans la vie; quand c’est rap, c’est rap; quand c’est le rock c’est le rock, quand c’est tectonik,…

NY FITIAVANA (L’AMOUR/ LOVE)

Posted in Uncategorized with tags , , , , , on octobre 13, 2008 by raslmetal

Angamba ianao hilaza hoe : « ny fitiavana ; izay tena tia no mahafoy ny ainy ho an’ny tiany. » Marina izany tsy ho disoina, ary tranga fahita teto amin’ny tany ama-monina hatrizay ka hoy ireo latsa-paka tao anatin’ny fitiavany ny olon-tiany hoe: “matesa anie aho alohan’ise”. Fitiavana ve hisy mihoatra izany? Ny fahafatesana anefa no atahoran’ny velona indrindra, ka na ireo mamono tena aza mbola miantso vonjy sy manenina amin’ny zavatra nataony. Ao ireo mikaroka ny fomba mba tsy hialan’ny aina, mba ho velona hiriaria eny ihany ka hahita ny taranaka handalo hifandimby fa izy hijanona foana. Mamy ny fiainana fa ny fitiavana mbola lavitra noho izany.

“Tiako ianao ka aloe izaho no ho foana toy izay ianao.” Fitiavana ny olon-tiana ve izany? Tsy ho sahiko ny hilaza. Fitiavan-tena mihoam-papana izany. Efa iaraha-mahalala fa ny fiainana dia fifangaroan’ny mamy sy mangidy, “tantely amam-bahona ny fiainana” hoy ireo Razambentsika. Torak’izany ny fitiavana, dia tsy ho tanty ve izay aretim-pitia hahazo raha ho tonga ora hidonan’izany? Fitiavan-tena mihoam-pampana izany, tsy fananana hazon-damosina ary fanaovana ambanin-javatra ilay lazaina fa “olon-tiana” satria aloe izy no hizaka izay fijaliana rehetra rehefa hindaosin’ny fahafatesana ianao. Raha tia azy tokoa ianao, maninona no tsy izy no avela ho lasa aloha dia manaraka ianao taona maro aty aoriana?

Kanefa na izany na tsy izany, haharitra amin’izany ve ny fitiavana; haharitra hatramin’ny fara-fofonaina va izany fahatsampana izany? Asa lahy. Maro ihany no efa tia saingy tsy mbola maro no nilaza fa tsy niova ilay fitiavana nandritra izay fotoana lava izay. Vitsy ary tsy misy. Ilay mamy tany am-boalohany iny, rahefa nandalo ny volana sy ny taona, ary ny fiainana maro, dia nihamalazo ihany, ka zary tendrom-bohitra nokahon’ny riaka, feno lavadavaka na dia mbola mijoalajoala ihany aza. Ka ireo atsanga niala teo lasa an-toeran-kafa; lasan’olonkafa, lasan-tsakaiza. Ny hany mety hahatana izany, tsy niova, dia ireo olona maty andro vitsivitsy aorian’ny nanombohany niarahana tamin’ny olontiany. Mbola voatana amin’io ny hafanan’ilay fitiavana vao mangotraka.

Tsy maharitra mandrakizay ny fitiavana, ny fiainana aza misy fetra. Rehefa ela, indrindra rehefa ao anatin’ny fanambadiana, dia toa lasa mifampitaiza sisa, fa ilay fitiavana natao haharitra lasan’ny fahavaratra sy ny nikaraikon’ny ririnina ary haraky ny lohantaona nifanesy.

Rasl Metaly

DELESTAGE A ANTSIRABE (Madagascar)

Posted in Uncategorized with tags , , , , , , , , , on octobre 13, 2008 by raslmetal

DELESTAGE A ANTSIRABE (Madagascar)

La ville d’Antsirabe (la deuxième grande ville de Madagascar) souffre depuis quelques temps du délestage. Presque chaque jour, vers 18heure jusqu’à 20heure et demi, des quartiers du centre ville (Miaramasoandro, Antanimenakely, Mahazoarivo…) vivent dans le noir. Ces coupures d’électricité ne sont pas avisées au préalable.

Ces faits se font surface en pleine saison sèche : n’est-ce pas étonnant. Si c’était dans la période cyclonique, ou au moins période de pluie, nous pouvons comprendre. Cela nous emmène à nous poser des questions, qui, jusqu’au moment où nous écrivons cette ligne, n’ont pas de réponse.

La JIRAMA (« JIro sy RAno Malagasy » Electricité et Eau Malgache) traverse-t elle une crise ? Nous pensons que ce n’est pas le cas. Une société monopolisant le marché n’a pas à traverser cela, surtout si les quatre cinquième des malgaches y sont abonnés. Mais en plus, c’est une société d’Etat, pour un service public. Et surtout, le coût s’élève chaque fois que ça leur chante, et on n’a presque plus le moyen de leurs payer car il dépasse la porté de tous.

Est-ce une tactique pour soumettre la clientèle ? Là, c’est peut être le cas. Puisqu’elle n’a pas d’autre alternative que la « JIRAMA ».

Récemment, une centrale hydraulique a été inaugurée à Sahanivotry (vingtaine de kilometre d’Antsirabe). Celle-ci va alimenter Vakinankaratra et Antananarivo. Mais le problème, c’est encore la JIRAMA qui va le prendre en main la distribution si ce sont les chinois qui l’ont créé et qui l’exploitent. Et ça va continuer, « Tohizo ny lalantsika ».

Pourquoi l’Etat Malgache ne veut pas privatiser cette société, alors que les autres ont passés tous par là. La question reste à méditer, mais ce que l’on peut dire ce qu’il y a leurs biens personnels dedans.

JOURNEES MONDIALES

Posted in Uncategorized with tags , , , on octobre 10, 2008 by raslmetal

Journée mondiale pour les femmes, journée mondiale pour les handicapés, journée mondiale pour lutter le Sida, pour les wagons, pour le lavage des mains, pour les fourmis…

Chaque chose a une journée mondiale dédiée à elle seule. Et on dirait que, même les plus insignifiants, ont aussi leur journée officielle. Citons comme exemple la journée mondiale pour les wagons, la journée pour inciter les gens à laver les mains avec des savons, la journée pour l’entretient de la route et des chemins,…

Le seul qui n’en a pas c’est l’homme (le mâle de l’espèce humaine). Certes, il y a la fête des pères, mais quand est il des hommes qui ne sont pas encore père de famille, qui sont encore mineurs, célibataire. Les femmes ont au moins cinq journées durant l’année. Le 8 mars, journée mondiale de la femme. Il y a la journée mondiale de la femme africaine, celle des femmes politiques, pour les femmes allaitant leur bébé et aussi la fête des mères. Cela voudrait-il donc dire que les hommes n’ont pas d’importance ? Ou est-ce qu’ils ont déjà leur notoriété et nul besoin d’en rajouter ?

Ne serait-il pas un bon geste d’en créer ne serait-ce qu’une pour eux.